Réservé aux abonnés

Une passerelle vers l’Afghanistan

La classe d’Ana Tièche tiendra un stand durant le Week-end des artisans.
11 nov. 2015, 21:44
/ Màj. le 12 nov. 2015 à 00:01

Bastien Christinet

nyon@lacote.ch

«La tentative d’assassinat de Malala Yousufzai au Pakistan en octobre 2012 a été l’élément déclencheur pour moi» raconte Ana Tièche, indignée. Depuis, cette professeure glandoise s’est mis en tête d’apporter une pierre à l’édifice de l’éducation dans la région afghano-pakistanaise. Si Malala a depuis obtenu le Prix Nobel de la paix en 2014 pour son action contre les talibans et en faveur de l’éducation des filles, Ana Tièche a pour sa part concrétisé son souhait en s’engageant avec sa classe à aider une école-foyer de jour à Kunduz en Afghanistan. «M...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois