Zao Wou-Ki, un peintre hors du commun

L'artiste franco-chinois a su, au tout au long de sa carrière, se faire une place parmi les plus grands de son époque.
06 août 2015, 10:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le peintre Zao Wou-Ki reste tranquillement assis sur son fauteuil.

Né le 1er février 1920 en Chine, Zao Wou-Ki fait partie d'une famille d'intellectuels. Très doué, l'enfant se met à la peinture et au dessin dès 10 ans. Ses parents ne sont pas très heureux lorsqu'il peint sur les assiettes familiales datant du XXIIe siècle. A 14 ans, il intègre l'école des Beaux-Arts de Hangzhou. Après avoir progressé rapidement, le Chinois réalise sa première exposition en 1941 à Chang-King.

Lors de la première période de sa carrière, jusqu'en 1950 environ, le peintre se concentre sur des oeuvres réalistes. Puis il se rend à Paris en 1948 et s'installe dans un atelier à Montparnasse, tout proche de celui du Grison Alberto Giacometti. Il devient rapidement amis avec plusieurs artistes dans la capitale française, tels que Pierre Soulages ou Henri Michaux. Plus tard, il deviendra assez proche de Joan Miró.

En 1951, il se rend en Suisse et découvre l'oeuvre de Paul Klee. C'est un déclic pour le peintre qui se penche dès lors sur l'abstraction. Zao Wou-Ki se sépare de sa première épouse Lan-Lan en 1957, alors que sa deuxième femme, Chan May Kan, malade, décède en 1972.

La consécration

Il rencontre sa femme actuelle Françoise Marquet au début des années 70 et l'épouse quelque années après. Les années 80 sont celles de la consécration pour l'artiste qui voit ses oeuvres exposés dans les plus grands musées autour du monde. Plusieurs ouvrages ont également été publiés.

Les reconnaissances affluent également de toutes parts. Naturalisé français en 1964, il est nommé grand Officier de la Légion d'honneur par Jacques Chirac, commandeur de l'Ordre national du Mérite et officier des Arts et des Lettres. Sa popularité est telle qu'en France, la reproduction d'une de ses oeuvres a été émise sur un timbre.

Zao Wou-Ki a notamment réalisé un grand nombre de peintures sur toiles, mais aussi des encres de Chine, des aquarelles ou des illustrations de livres.