Réservé aux abonnés

Philippe Katerine, l’ami dingue

Le chanteur français a fait de l’imprévisibilité son arme fatale. Portrait d’un iconoclaste génial avant son passage à Beausobre.
13 déc. 2016, 23:30
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 05:30
Philippe Katerine - Chanteru, Musicien, acteur, comedien - Photographié chez lui - 28 Janvier 2016 - Bougival Philippe Katerine

david brun-lambert

info@lacote.ch

Il y a trente ans, Philippe Katerine était encore cet artiste angoissé, offrant des chansons délicates et cisaillées dans une bossa matinée de pop – dont il était permis de se passer.

A présent, le Vendéen est l’artiste le plus givré, intraitable, passionnant de la chanson hexagonale, sorte d’enfant illégitime de Brigitte Fontaine, Dada et de l’Oulipo. Récit d’une mue sidérante qui le voit aussi aujourd’hui, et contre toute attente, chanter la perte et l’empathie.

Dans les rues de Paris

A la ville, Philippe Blanchard (pour l’état civil) possède ces manières exquise...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois