Réservé aux abonnés

Pour ses créations, Sarah Boss s’imprègne de la couleur des pays où elle a vécu

Née au Tchad, Sarah Boss, 28 ans, a passé son enfance à déménager aux quatre coins du monde. Elle en retire aujourd’hui une richesse inestimable. Portrait.
07 mai 2018, 12:15 / Màj. le 07 mai 2018 à 12:19
DATA_ART_12127559

«Cuarnens a toujours été mon port d’attache. Où que j’aille, c’est ici que je reviens toujours.» Du haut de ses 28 ans, Sarah Boss a passé une petite partie de son existence hors de la Suisse. «Je dois cette vie au travail de mon père, Christian, un Suisse délégué au Comité international de la Croix Rouge (CICR). C’est lors de sa première mission au Tchad qu’il a rencontré ma mère, Lydia.»

Si elle y a vu le jour, Sarah n’a aucun souvenir de son pays...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois