Réservé aux abonnés

Tchernobyl, trente ans après

Niels Ackermann propose un regard décalé sur Slavoutytch, ville née de la catastrophe nucléaire.
11 nov. 2015, 21:44
/ Màj. le 12 nov. 2015 à 00:01
Nadia was supposed to marry with Kiril but the wedding got canceled two weeks before the day.

daniel bujard

info@lacote.ch

Ne dit-on pas que le talent n’attend pas le nombre des années? Un adage confirmé par le photographe Niels Ackermann qui, à 28 ans seulement, présente son exposition intitulée «Les enfants de Tchernobyl sont devenus grands» à la galerie Focale, à Nyon. Un regard décalé qui revient, pratiquement trente ans après les faits, sur la catastrophe nucléaire survenue le 30 avril 1986 à Tchernobyl, en Ukraine. Peu de temps après cette apocalypse, la ville de Slavoutytch voyait le jour, fondée en 1988 par Erik Pozdychev. Située près du site de la catastrophe, cette ci...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois