Réservé aux abonnés

Un coureur qui file droit

Francisco Pereira est venu pour travailler en Suisse il y a 30 ans. Récit d’une vie à 100 km/h.
26 oct. 2016, 23:31
/ Màj. le 27 oct. 2016 à 00:01
DATA_ART_10606630

marion police

morges@lacote.ch

Francisco Pereira aurait aimé devenir médecin. Né en 1959 dans un village de la région de Resende, au nord du Portugal, le jeune homme d’autrefois termine l’école à 16 ans et demande à partir étudier en ville. «Mon père avait émigré en Allemagne pour travailler, alors je vivais seul avec ma mère et mes cinq frères et sœurs. Elle n’a pas voulu que je m’en aille» commence-t-il. A 18 ans, bien obligé de travailler, Francisco Pereira s’en va à Porto et se forme à la maçonnerie. Il y demeure jusqu’à ses 26 ans, avec une parenthèse d’une année en Fra...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois