Réservé aux abonnés

Un policier «regradé»

L’ancien cadre de la police remis en selle par la Chambre administrative de la Cour de justice.
18 juin 2017, 23:35
/ Màj. le 19 juin 2017 à 00:01
Christian Cudre-Mauroux, chef des operations de la police genevoise, s'exprime lors d'une conference de presse de la police genevoise, sur l'evolution de la criminalite, ce vendredi 25 octobre 2013 a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SCHWEIZ POLIZEI GENF

Christian Cudré-Mauroux, l’ancien numéro deux de la police genevoise, retrouve son grade de lieutenant-colonel. Le responsable avait été dégradé par le Conseil d’Etat. Il lui était reproché d’avoir mal évalué les risques d’une manifestation sauvage qui avait finalement dégénéré en décembre 2015. La justice a annulé cette sanction.

La Chambre administrative de la Cour de justice a estimé qu’avant la manifestation, l’appréciation de M.Cudré-Mauroux «sur le déroulement prévisible de celle-ci et le dispositif, y compris l’effectif, qu’il avait mis en place pour l’encadrer, restaient dans ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois