Réservé aux abonnés

Une «absence des repères» à l’OSR

L’Orchestre de la Suisse romande a fait l’objet d’un audit en raison des multiples changements à sa direction depuis 2012.
13 déc. 2016, 23:30
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 00:01

Niveau de performances artistiques insuffisant, conseil de fondation dysfonctionnel et CCT dépassée. Le verdict de l’audit commandé en juillet par la présidence et le bureau du conseil de fondation n’est pas tendre.

Il doit permettre de déterminer «quel répertoire l’OSR veut incarner, les publics à séduire, les marchés privilégiés, le positionnement régional, national et international, l’ambition qualitative, la collaboration avec le Grand Théâtre, ainsi que le rôle d’initiation et d’enseignement au niveau de l’instruction publique», explique Steve Emmenegger, auteur de l’examen interne, dans ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois