Un Corbeau passionné d’unihockey

chargement

CRANS-PRÈS-CÉLIGNY Aaron Kearney a quitté sa ville de Dublin il y a seize ans. Il déclare désormais se sentir Suisse à 100%.

  29.01.2017, 23:34
Premium
Grâce à sa volonté, Aaron Kearney maîtrise parfaitement la langue de Molière. Ce qui a beaucoup contribué à son intégration.

Sophie Erbrich

info@lacote.ch

Ce sont deux coups de cœur qui ont convaincu Aaron Kearney de quitter Dublin pour s’installer à Crans-près-Céligny en 2001. D’abord celui pour Anne, rencontrée lors d’un festival de contes à Cork, dans le sud de l’Irlande et devenue son épouse. Mais aussi l’amour pour son nouveau pays d’adoption, ses paysages, «ses vraies saisons», comme il le...

Top