Des horizons à perte de vue entre ciel et terre

chargement
Par vdu
  27.04.2016, 23:21
Premium
Le rouge rappelle la fascination de l’artiste pour le désert.
EXPOSITION

Des paysages chauds qui caressent et captivent l’imaginaire, voici le travail que dévoilera l’artiste suisse d’origine arménienne, Peggy Hinaekian, dans sa nouvelle exposition «Horizons», à découvrir dès ce vendredi à la Galerie Junod de Nyon. C’est sa fascination pour le désert du Sinaï, ses rouges incandescents, son sable à perte de vue, mais aussi pour le turquoise des eaux...

À lire aussi...

ThéâtreGland: une pièce mythique portée par des marionnettes à grande boucheGland: une pièce mythique portée par des marionnettes à grande bouche

ExpositionVich: l’art du mouvement selon André DussoixVich: l’art du mouvement selon André Dussoix

GlandGland: la flûte traversière au carrefour des artsGland: la flûte traversière au carrefour des arts

ConcertAliose en mode gangster à Saint-PrexAliose en mode gangster à Saint-Prex

LettresL’écrivain Philippe Rahmy à l’honneur à CransL’écrivain Philippe Rahmy à l’honneur à Crans

Top