24.01.2018, 00:01

Enzo Miraglia accroche ses villes imaginaires à la galerie Murandaz

Premium
chargement
La musique et la peinture sont pour lui complémentaires, offrant une liberté d’expression sans limites.
Par alexandra budde

NYON Le peintre est reparti en voyage, à la recherche du crépuscule cette fois-ci, pour sa série «Où commence la nuit?».

Depuis 2013 et son Prix accrochage au Montreux Art Gallery, Enzo Miraglia n’avait pas exposé, et pour cause. Après avoir fondé l’Association des arts créatifs (Adac) à Nyon en 2009, l’homme a dû gérer la rançon du succès remporté par sa volonté de démocratiser la pratique des arts. Pourtant, Enzo n’a pas cessé de peindre. Le batteur, qui a...

À lire aussi...

ExpositionNyon: «Une reliure d’art, c’est comme un tableau»Nyon: «Une reliure d’art, c’est comme un tableau»

SPECTACLEA Saint-Prex, la télé vintage monte sur les planchesA Saint-Prex, la télé vintage monte sur les planches

LittératureSaint-Exupéry à Versoix: le temps retrouvé de la Rose et de son PrinceSaint-Exupéry à Versoix: le temps retrouvé de la Rose et de son Prince

ThéâtreFrancis Huster fait un beau cadeau aux élèves de CoppetFrancis Huster fait un beau cadeau aux élèves de Coppet

CinémaNyon: Visions du réel rendra hommage à une figure du cinéma contemporainNyon: Visions du réel rendra hommage à une figure du cinéma contemporain

Top