08.12.2017, 00:01

Planzer s’est rapproché du rail

Abonnés
chargement
1/2  

 08.12.2017, 00:01 Planzer s’est rapproché du rail

PENTHALAZ Le géant suisse du transport et de la logistique a mis en service son centre rail-route, quittant sa base de Tolochenaz avec ses 140 emplois.

Mario Ziliotto, responsable de la filière vaudoise du groupe de transports Planzer, semble plutôt serein. Et pourtant, c’est un gros défi qui l’attend avec la mise en service totale du nouveau centre rail-route fraîchement bâti en bordure de la Venoge à Penthalaz. Dès ce vendredi, les premiers wagons chargés venus des douze autres centres de ce type en Suisse...

Mario Ziliotto, responsable de la filière vaudoise du groupe de transports Planzer, semble plutôt serein. Et pourtant, c’est un gros défi qui l’attend avec la mise en service totale du nouveau centre rail-route fraîchement bâti en bordure de la Venoge à Penthalaz. Dès ce vendredi, les premiers wagons chargés venus des douze autres centres de ce type en Suisse déverseront leur contenu dans les quatre étages de sa nouvelle base logistique et de stockage. Dans le monde si précis et si avide de traçabilité que sont les transports, l’opération n’est pas anodine pour les 120 collaborateurs de l’antenne vaudoise qui ont quitté Tolochenaz pour les rives de la Venoge la semaine dernière seulement.

Des quais pour 18 wagons et 31 camions

Large de 32 mètres et long de 232 mètres, le bâtiment de quatre étages se tient au bout d’une nouvelle voie ferrée de 300 mètres reliée au réseau CFF. Il peut accueillir 18 wagons alors que 31 quais de chargement destinés aux camions sont disposés de l’autre côté. De vastes volumes d’entreposage sont disponibles pour assurer le stockage des marchandises des clients les plus exigeants. «Notre halle est truffée de capteurs permettant d’assurer notre capacité à répondre aux normes exigées par le secteur pharmaceutique, à savoir stabilité de la température et de l’humidité», explique Mario Ziliotto.

Son grand patron, Nils Planzer, directeur général du groupe toujours en mains familiales, est lui aussi des plus confiants. «Cela fait vingt ans que Planzer a basculé une bonne partie de ses transports sur le rail, au moment où, avec deux partenaires et pourtant concurrents, nous avons repris l’exploitation du Cargo Domicile des CFF.»

Avec la mise en service de ce treizième centre rail-route – le plus grand de ce genre en Suisse romande – le transporteur complète son réseau à l’échelle du pays. La filiale vaudoise passe ainsi de l’un des sites les moins bien équipés, dans le quartier du Molliau à Tolochenaz, à l’un des plus modernes du pays. Pour cela, l’entreprise a investi 80 millions pour son imposant immeuble et les 17 hectares de terrain qui l’accueillent et qui permettront un développement ultérieur.

Un site industriel qui revit

Du côté des emplois, cette nouvelle infrastructure a engendré le déplacement des 120 collaborateurs rattachés à Tolochenaz. D’ici peu, notamment avec la création du nouveau service de distribution de colis auprès des particuliers (lire ci-contre), Planzer prévoit la création de 20 postes supplémentaires. «Ce déménagement a plutôt été bien perçu par nos collaborateurs, annonce Mario Ziliotto. Une majorité d’entre eux venaient du Gros-de-Vaud pour rejoindre La Côte.»

Syndic de Penthalaz, Piéric Freiburghaus s’est évidemment félicité de cette implantation sur son territoire. «Cela contribue à redonner vie au pôle industriel de Venoge Parc qui comptait déjà quelque 400 emplois. On n’est pas encore revenu au pic d’effectifs enregistré lorsque le lieu abritait les câbleries, mais ce site stratégique par son accessibilité a retrouvé son dynamisme», se réjouit l’élu. Cet élan positif vient contrebalancer quelques craintes émises face au trafic engendré. Celui-ci ne devrait pas excéder 60 passages de camions par jour selon les responsables de Planzer.

Le groupe, qui emploie en Suisse quelque 4600 collaborateurs et fait rouler 1450 véhicules, était représenté dans le canton de Vaud depuis 2003 avec l’ouverture d’une antenne à Tolochenaz. «Nous avons conservé quelques activités, principalement du stockage, dans le quartier du Molliau. Nous sommes toujours au bénéfice d’un bail jusqu’en 2021 ou jusqu’au départ du chantier de transformation de ce quartier», explique le responsable de la filiale vaudoise. Des portes ouvertes seront organisées pour la population le samedi 20 janvier 2018, de 10 à 15h.

Sur le marché des petits colis à domicile

Créé en 1936, le groupe Planzer ne se contentera plus des grosses livraisons. «La tendance est déjà à déplacer des lots de plus en plus petits. La moyenne des marchandises transportées par expédition est descendue à 200 kilos», relève Mario Zilliotto. Dès janvier prochain, l’entreprise se lance dans une nouvelle activité consistant à livrer des colis de moins de 30 kilos au consommateur final, entrant ainsi sur un marché occupé pour le moment uniquement par La Poste, DPD et DHL. «Notre objectif n’est pas de nous imposer uniquement par le prix, mais bien par la qualité de la prestation», annonce le directeur général, Nils Planzer. Pour cela, une flottille de camionnettes décorées du «logo du grand-père Planzer» sera lâchée dans tout le pays dès la rentrée de janvier.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top