Solidaires avec «L’Hebdo» et «Le Temps»

chargement

LAUSANNE Environ 300 personnes ont dénoncé la décision de Ringier Axel Springer de stopper «L’Hebdo» et de restructurer «Le Temps».

Par ATS
  02.02.2017, 23:25
Premium
«Merci d’avoir fait vivre la Suisse romande», a dit Pascal Broulis, qui a également plaidé pour une presse variée et payante.

Les manifestants se sont rassemblés jeudi devant les locaux de l’éditeur, près du pont Bessières à Lausanne. «Ce n’est pas une cérémonie des adieux, mais une cérémonie de redépart», a lancé Michel Danthe, président de la société des rédacteurs et du personnel. «C’est la disparition annoncée, mais non encore réalisée, de L’Hebdo et une restructuration massive du Temps.»

Presse diversifiée

Le...

Top