27.12.2016, 23:30

Une centaine de patientes inscrites dans le registre Zika du Chuv

Premium
chargement
Le Zika est transmis par la piqûre du moustique Aedes aegypti. Sonimpact risque d’être non négligeable sur la population mondiale, sachant que 75% des habitants de certaines zones endémiques sont infectés. D’où l’importance de ce registre pour pouvoir suivre les cas sur le long terme.
Par ATS

LAUSANNE Lancé voici bientôt six mois, le registre des cas de femmes exposées au virus Zika prend de l’ampleur.

A fin 2016, une centaine de patientes ont d’ores et déjà été recensées dans le registre international. «Cela commence à bien marcher», note le professeur David Baud, chef de service Obstétrique au Centre hospitalier universitaire vaudois (Chuv). «Il a fallu du temps car, dans de nombreux pays, lorsque l’on veut faire des études cliniques, la récolte de données, même...

Top