Ils sont aux petits soins pour le bonheur de leurs poules

chargement

Aviculture Pour savoir si vous consommez des œufs pondus dans la joie, vous pouvez d’abord rencontrer les poules heureuses. Dans la région, plusieurs aviculteurs assurent les meilleures conditions à leurs gallinacés.

 08.04.2019, 12:00
Lecture: 5min
Premium
A Eysins, Jacques et Annie Olivier, avec leur fils Emile, s'occupent de la meilleure façon possible de leurs poules.

La crête bien droite, les plumes brillantes et fournies, les poules heureuses grandissent dans un environnement sain, mais tout ne dépend pas seulement de l’espace et des installations dont elles disposent. Il faut aussi connaître leurs mœurs collectives et leurs comportements individuels. Lorsque des poules s’ennuient ou sont stressées, cela peut barder dans le poulailler. Stimulées et entourées,...

À lire aussi...

Mont-sur-RolleLoin des barriques, Paul et Maurice de Watteville vinifient en terre cuiteLoin des barriques, Paul et Maurice de Watteville vinifient en terre cuite

Fruits en dangerLe gel provoque des nuits blanches pour les arboriculteurs de La CôteLe gel provoque des nuits blanches pour les arboriculteurs de La Côte

InterviewGilles Cornut quitte l’interprofession du vin sur un verre à moitié pleinGilles Cornut quitte l’interprofession du vin sur un verre à moitié plein

Sous nos yeux (1/4)Petit guide pour reconnaître ce qui pousse dans nos champs cet hiverPetit guide pour reconnaître ce qui pousse dans nos champs cet hiver

LémanPour faire revenir la féra dans le Léman, on commence par la pêcherPour faire revenir la féra dans le Léman, on commence par la pêcher

Top