Allemagne: 8000 salariés d'EADS manifestent

chargement

aéronautique Plusieurs manifestations ont animé les divers sites d'EADS en Allemagne. Au total, les salariés auraient été près de 8000 à exprimer leur crainte d'être licencié.

  28.11.2013, 13:28
Le patron d'EADS avait averti que la branche défense et espace avait connu des difficultés et que cela aurait des conséquences sur l'emploi.

Le syndicat allemand IG Metall a revendiqué jeudi la participation de 8000 salariés du groupe aéronautique EADS à une journée d'action dans le nord de l'Allemagne. Ces manifestations se déroulent sur fond de craintes de suppressions d'emplois dans le pays.

La principale manifestation s'est déroulée à Hambourg, avec le rassemblement de 3000 salariés sur un site de sa filiale Airbus, a précisé IG Metall dans un communiqué. D'autres mouvement ont également eu lieu sur différents sites du groupe à Brême, Stade, Varel, Nordenham et Kiel, a-t-il ajouté.

"Le groupe ne doit pas penser seulement aux actionnaires mais aussi garder en tête l'avenir des emplois et des sites. Nous avons besoin de plus d'investissements et surtout d'innovation, afin de sécuriser les 25'000 emplois d'EADS dans le nord de l'Allemagne", a déclaré Meinhard Geiken, chef de fil régional du syndicat, cité dans le communiqué.

Emplois menacés

Cette manifestation intervient dans un contexte de menace sur les emplois dans la branche défense d'EADS. Lundi, le patron du groupe européen d'aéronautique, de défense et de l'espace Tom Enders avait déclaré que la réduction des contrats de défense aurait des conséquences sur l'emploi dans cette branche, dans un entretien avec un magazine allemand.

Le même jour, le quotidien allemand "Süddeutsche Zeitung" avait affirmé que EADS prévoyait de fermer un site de sa branche de défense Cassidian au nord de Munich et de regrouper des activités sur un autre site au sud de la ville bavaroise.

Jusqu'à présent, le groupe, qui emploie au total 50'000 personnes en Allemagne, n'a donné aucun détail concernant ses plans, qu'il entend d'abord présenter au comité d'entreprise européen du groupe. Celui-ci doit se réunir le 9 décembre à Munich.

La semaine dernière, l'agence allemande dpa, citant une "source informée", avait affirmé que le regroupement du groupe de défense Cassidian, du groupe spatial Astrium et d'Airbus Military au sein d'une division Airbus Défense et Espace pourrait être accompagné d'une baisse des effectifs allant "jusqu'à 20%", soit une suppression de 8000 emplois.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ParadoxeClimat: les pays subventionnent encore largement les énergies fossilesClimat: les pays subventionnent encore largement les énergies fossiles

ConventionCoop: le salaire minimum augmentera de 100 francs en 2022Coop: le salaire minimum augmentera de 100 francs en 2022

Coop va augmenter son salaire minimum

Coop va augmenter sa masse salariale de 0,8% l'année prochaine. Les salaires les plus élevés seront ajustés au cas par...

  22.10.2021 10:18

Conflits sociauxEtats-Unis: les grèves explosent sur fond de pénuriesEtats-Unis: les grèves explosent sur fond de pénuries

Etats-Unis: grèves sur fond de pénuries

Arrêts de travail chez Exxon, Kellogg ou John Deere… La pénurie de main-d’œuvre place les syndicats en position de...

  22.10.2021 06:32
Premium

REVENUSSalaire minimum: un socle à inscrire dans la loiSalaire minimum: un socle à inscrire dans la loi

Mise en gardeAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souventAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souvent

Top