09.10.2020, 00:01
Lecture: 5min

Allemagne: le scandale Wirecard sous la loupe du Bundestag

Premium
chargement
Favori pour succéder à Angela Merkel, Olaf Scholz est pris dans la tourmente du scandale Wirecard.

Escroquerie Une commission d’enquête s’empare du versant politique de cette escroquerie à plusieurs milliards d’euros.

C’est hier, à Berlin, sous la coupole du Bundestag, qu’a eu lieu la séance constitutive de la commission d’enquête parlementaire sur le scandale Wirecard. Créée à l’initiative de trois partis d’opposition, le Parti libéral (FDP), les écologistes (Alliance 90/Les Verts) et la gauche radicale, elle va tenter de découvrir pourquoi toutes les structures de contrôle, économiques et politiques, n’ont tiré la sonnette d’alarme que très tardivement. Et ce, malgré l’accumulation de soupçons d’escroquerie qui pesait,...

À lire aussi...

Scandale VolkswagenScandale Volkswagen: plus de 2'000 plaintes pénales suisses transmises en AllemagneScandale Volkswagen: plus de 2'000 plaintes pénales suisses transmises en Allemagne

Scandale VolkswagenAllemagne: suite au scandale, Volkswagen pourrait supprimer 3'000 postesAllemagne: suite au scandale, Volkswagen pourrait supprimer 3'000 postes

enquêteFoyer de requérants d'asile: des photos font scandale en AllemagneFoyer de requérants d'asile: des photos font scandale en Allemagne

Top