Année record pour les soupçons de blanchiment d'argent sale

chargement

SUISSE En 2014, le bureau fédéral a reçu plus de 1700 communications de la part des intermédiaires financiers. Ce droit fait sa place.

Par DANIEL DROZ
  07.08.2015, 15:21
Premium
Certains n'hésitent pas à utiliser les plus grosses ficelles pour blanchir de l'argent provenant d'une activité illicite, d'escroquerie ou de corruption. 

   KEYSTONE

L'argent sale que certaines personnes tentent de blanchir en Suisse provient en grande majorité d'escroqueries. C'est un des enseignements qu'on peut tirer du rapport du Mros, publié hier. La corruption ou le "phishing" sont aussi utilisés pour se procurer frauduleusement de l'argent.

Les exemples présentés par le bureau fédéral ne manquent pas de piquant. Il y a du classique....

À lire aussi...

LentementVélos, autos, semi-conducteurs... des pénuries hors norme pour l’industrieVélos, autos, semi-conducteurs... des pénuries hors norme pour l’industrie

ExplicationsUBS: pourquoi les chiffres de la banque s’envolent de nouveauUBS: pourquoi les chiffres de la banque s’envolent de nouveau

SurpriseRaiffeisen: le président Guy Lachappelle démissionneRaiffeisen: le président Guy Lachappelle démissionne

POLITIQUE MONÉTAIRELa BCE lance le chantier de l’euro numériqueLa BCE lance le chantier de l’euro numérique

H20Innovation: au Tessin, une start-up transforme de l'air en eau potableInnovation: au Tessin, une start-up transforme de l'air en eau potable

Top