15.05.2020, 07:07

Armée: questions à Berne autour du F-35A

Premium
chargement
Dans un rapport interne, le Renseignement militaire suisse s’interroge sur les capacités du F-35A, ici en test à Payerne, en juin 2019. C’est l’un des appareils que pourrait acheter l’armée.
Par Philippe Boeglin

AVIONS DE COMBAT Un document interne «s’interroge» sur les capacités du F-35A, jet américain candidat auprès de l’armée suisse. Encore faut-il que le peuple suisse soit favorable à l’achat de nouveaux avions de combat le 27 septembre prochain.

L’armée joue gros et la lutte sera rude. Le 27 septembre, le peuple votera sur l’achat de nouveaux avions de combat. Le Conseil fédéral lui soumet une enveloppe de six milliards de francs, sans préciser le nombre, ni le modèle d’engin. Il ne fera son choix qu’à la fin de l’année, parmi les quatre candidats en compétition, si la population vote oui. Le gouvernement veut éviter de cristalliser l’attention sur un jet, et...

À lire aussi...

ArméeAvions de combat: le référendum a fait le plein de signatures, le peuple voteraAvions de combat: le référendum a fait le plein de signatures, le peuple votera

Vers un vote sur les avions de combat

Le peuple suisse pourrait se prononcer le 27 septembre prochain sur l’achat des avions de combat. Le référendum lancé...

  19.02.2020 13:04

Défense aérienneArmée: demande d’avions de combat aux autorités françaises, allemandes et américainesArmée: demande d’avions de combat aux autorités françaises, allemandes et américaines

sécuritéArmée: le Parlement donne son feu vert à l’achat de nouveaux avions de combatArmée: le Parlement donne son feu vert à l’achat de nouveaux avions de combat

NégociationDonald Trump veut racheter d’anciens avions de combats de l’armée suisseDonald Trump veut racheter d’anciens avions de combats de l’armée suisse

police de l'airAvions de combat: la commission de sécurité du National soutient l'enveloppe à 6 milliardsAvions de combat: la commission de sécurité du National soutient l'enveloppe à 6 milliards

InterviewViola Amherd: «Mobiliser l’armée, oui, c’était sport»Viola Amherd: «Mobiliser l’armée, oui, c’était sport»

Top