Balance des paiements: l'excédent courant s'inscrit à 19,1 milliards de francs au 3e trimestre

chargement

économie suisse La balance des transactions courantes de la Suisse a dégagé un excédent de 19,1 milliards de francs au 3e trimestre 2012. Le solde ressort en hausse de 8,6 milliards par rapport à la même période l'an dernier.

  28.12.2012, 11:33

 

La progression est due principalement à l'excédent de recettes découlant des revenus de capitaux. Celui-ci a plus que doublé pour atteindre 11,4 milliards de francs, contre 4,7 milliards un an plus tôt, a indiqué vendredi la Banque nationale suisse (BNS).
 
Le phénomène résulte des revenus plus élevés que les sociétés financières et holdings ont tirés de leurs investissements directs à l'étranger. Les revenus des capitaux suisses placés à l'étranger ont porté sur 27,3 milliards de francs (+7,3 milliards), alors que les capitaux étrangers placés en Suisse, ont augmenté de 700 millions pour s'établir à 16 milliards.
 
Les achats de devises de la Banque nationale destinés à défendre le taux plancher de 1,20 franc pour un euro se reflètent une nouvelle fois dans les mouvements de capitaux. Les réserves monétaires de la BNS ont augmenté de 61,2 milliards de francs, contre 70,7 milliards lors de la même période en 2011.
 
Exportation de fonds
 
Les flux dans les domaines des investissements directs ont aussi entraîné une exportation de capitaux (+14 milliards de francs), en raison surtout du rapatriement par des investisseurs étrangers des fonds investis dans leurs filiales en Suisse.
 
Au total, les mouvements de capitaux se sont soldés par une exportation de fonds de 35,5 milliards de francs, contre 20,6 milliards au 3e trimestre 2011.
 
Dans les échanges de marchandises et de services avec l'étranger, tant les exportations que les importations ont augmenté. Les recettes tirées des exportations se sont étoffées de 6%, tandis que les dépenses dues aux importations ont progressé de 3%.
 
L'excédent de recettes dans les échanges de marchandises (commerce spécial) a progressé de 1,3 milliard pour atteindre 6,4 milliards de francs.
 
Apport de la chimie
 
La chimie, principale branche exportatrice, a joué un rôle déterminant dans cette évolution. Ses ventes à l'étranger se sont accrues de 12%. Les livraisons d'instruments de précision, de l'horlogerie et de la bijouterie ont également enregistré une hausse sensible (+9%).
 
En revanche, les exportations de machines, appareils et électronique ont reculé de 7%, tout comme celles de l'industrie des métaux.
 
Dans les échanges de services avec l'étranger, les recettes ont augmenté de 1%, tandis que les dépenses ont crû de 8%. L'excédent ressort ainsi en baisse de 600 millions pour s'établir à 9 milliards de francs.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

stratégieCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapesCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapes

BanquesLa BNS relève son estimation d’inflation pour 2021 et 2022La BNS relève son estimation d’inflation pour 2021 et 2022

RENCHÉRISSEMENTPrix de gros: la fausse alerte de l’inflationPrix de gros: la fausse alerte de l’inflation

Transport aérienSwiss va procéder à 550 licenciements et ce n’est pas finiSwiss va procéder à 550 licenciements et ce n’est pas fini

investissementsPremiers pas en Bourse: «Certains croient qu’il est facile de devenir riche»Premiers pas en Bourse: «Certains croient qu’il est facile de devenir riche»

Top