28.11.2018, 12:37

Construction: le marché des logements locatifs est saturé

chargement
Le nombre de logements vacants ne cesse d'augmenter en Suisse (illustration).

 28.11.2018, 12:37 Construction: le marché des logements locatifs est saturé

danger Les taux d'intérêt bas ont poussé les investisseurs à placer leur argent dans la pierre. Résultat: on a beaucoup construit d'immeubles locatifs en Suisse ces dernières années. Trop. Les prix vont inévitablement baisser.

Les risques sur le marché du logement se confirment en Suisse. Les chiffres d'affaires et les commandes sont en recul, alors que le nombre de logements vides augmente. En cause, trop d'habitations ont été construites, encouragées par les taux d'intérêt bas, par rapport à la demande. La Société Suisse des Entrepreneurs estime que le ralentissement de l'activité va se poursuivre en 2019 vu la saturation du secteur. Mais il est trop tôt pour parler de crise.

Les chiffres d'affaires du secteur principal de la construction en Suisse se sont ainsi contractés au cours des neuf premiers mois de l'année, par rapport à 2017. Ils ont atteint 14,9 milliards de francs, soit une baisse de 2,7%. Les entrées de commandes ont, quant à elles, diminué de 4%, selon la dernière enquête trimestrielle de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) publiée mercredi.

Chiffres d’affaires en baisse

L'activité a été plus faible au troisième trimestre qu'au premier semestre 2018. Cette année, les chiffres d'affaires n'atteindront par conséquent plus le niveau de l'année précédente et devraient continuer à baisser en 2019. Malgré cette évolution, il ne faut guère s'attendre à une forte contraction de l'activité de construction, note la SSE.

La situation des commandes indique une nouvelle consolidation pour le reste de l'année. Cela veut dire qu'il "y a une certaine tendance à la baisse, mais celle-ci n'est pas très accentuée. En ce moment, on ne peut pas (encore) parler d'une crise. Mais le risque d'une véritable crise va venir, mais là on pense plutôt à 2020 au plus tôt", ajoute Matthias Engel, porte-parole de la Société Suisse des Entrepreneurs.

Une baisse des prix inévitable

Pour expliquer ces données, l'enquête souligne que le volume de l'activité est en recul dans le secteur du logement. "Au cours des dernières années, les faibles rendements sur les marchés financiers avaient stimulé la construction de logements locatifs - pour les investisseurs, les immeubles représentaient une alternative attrayante aux emprunts ou aux actions en dépit du recul de la demande en espace habitable. Ainsi, le taux d'unités vacantes s'est accru. Cette évolution a eu aussi pour effet une augmentation des risques pour la construction de logements - par conséquent, une correction des prix immobiliers et de l'activité semble inévitable à moyen et long terme".

En septembre, le nombre de logements inoccupés en Suisse se situait à un niveau inédit avec 72'294 appartements vacants recensés par Credit Suisse. Sur les neuf dernières années, le total de logements vides a doublé.

ATS

À lire aussi...

ImmobilierImmobilier: les investissements se poursuivent malgré les logements videsImmobilier: les investissements se poursuivent malgré les logements vides

ImmobilierImmobilier: les prix de vente continuent de se stabiliser en SuisseImmobilier: les prix de vente continuent de se stabiliser en Suisse

Top