Credit Suisse pris en faute par la Finma

chargement

FINANCE Un rapport de la Finma décrit de manière détaillée comment la banque traite les risques avec légèreté. L’autorité de surveillances du marché financier suisse a notamment cherché à savoir comment un gérant de fortune de Credit Suisse Genève a pu détourner 154 millions.

Par yves grenier / La liberté
  17.05.2021, 00:01
Lecture: 9min
Premium
Le client du gérant de fortune de Credit Suisse Genève est l’homme d’affaires géorgien et ancien Premier ministre Bidzina Ivanishvili entre 2010 et 2015.

C’est un rapport que Credit Suisse ne veut surtout pas voir publié. Un rapport de 272 pages avec les annexes, commandité par la Finma, le gendarme des banques, qui décrit dans le détail, à travers un exemple précis, la légèreté avec laquelle la grande banque a traité les signaux d’alerte en son sein. Un rapport qui aide à comprendre les mécanismes internes qui l’ont conduite à sous-estimer les risques. Une légèreté qui...

À lire aussi...

JusticeCredit Suisse bloqué à Zurich: 8 activistes du climat inculpés, dont 7 RomandsCredit Suisse bloqué à Zurich: 8 activistes du climat inculpés, dont 7 Romands

GESTION DE FORTUNECredit Suisse: pourquoi la banque peine à rembourserCredit Suisse: pourquoi la banque peine à rembourser

BANQUEPourquoi Credit Suisse paye cher ses erreursPourquoi Credit Suisse paye cher ses erreurs

Gestion de fortuneCredit Suisse dans la tourmente: «Les règles n’ont pas été respectées»Credit Suisse dans la tourmente: «Les règles n’ont pas été respectées»

KrachCredit Suisse: comment la banque a perdu des milliardsCredit Suisse: comment la banque a perdu des milliards

Top