Espagne: la récession s'aggrave, l'inflation augmente

chargement

CRISE DE LA DETTE Le PIB de l'Espagne a reculé de 0,4% au deuxième trimestre, aggravant la récession dans laquelle est plongé le pays. L'inflation est pour sa part repartie à la hausse.

  30.07.2012, 10:31
Le PIB de l'Espagne a reculé de 0,4% au deuxième trimestre, aggravant la récession dans laquelle est plongé le pays.

Le recul de 0,4% du produit intérieur brut (PIB) avait déjà été pressenti par la Banque d'Espagne. Le gouvernement prévoit désormais un recul de l'économie espagnole de 1,5% sur l'ensemble de l'année, puis de 0,5% en 2013, avant un retour à la croissance en 2014.

Dans un communiqué, l'Institut national de la statistique (INE) explique ce chiffre par "une baisse de la demande sur le marché intérieur, compensée partiellement par une contribution positive de la demande extérieure".
 
L'Espagne, privée dès 2008 de son moteur, la construction, au moment même où éclatait la crise internationale, oscille depuis entre récession et croissance atone, tandis que le nombre de sans-emploi monte régulièrement.
 
Ce dernier a atteint au deuxième trimestre un nouveau taux historique, de 24,63% de la population active, dont 53% des jeunes, toujours en hausse en dépit du lancement de la saison touristique, traditionnellement propice à l'emploi.
 
Bien plus pessimiste que le gouvernement, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit désormais un recul du PIB de 1,7% en 2012 puis de 1,2% en 2013, contre -1,5% et -0,6% attendus auparavant. Le FMI a publié vendredi ces nouvelles prévisions, tenant compte des dernières mesures d'austérité annoncées par le gouvernement.
 
Enfoncé dans la crise, le pays a obtenu en juillet des objectifs de déficits plus souples de Bruxelles, de 6,3% du PIB cette année contre 5,3% annoncé par le gouvernement espagnol, puis de 4,5% en 2013 et 2,8% du PIB en 2014. Mais en échange, il a dû annoncer un nouveau plan de rigueur draconien, dans le but d'économiser 65 milliards d'euros avant la fin 2014, qui a provoqué un fort mouvement de grogne sociale.
 
Inflation en hausse
 
Le rythme de l'inflation espagnole est pour sa part reparti à la hausse en juillet, à 2,2% sur un an, après 1,8% en juin, selon les chiffres provisoires publiés lundi par l'Institut national de la statistique (Ine). L'inflation, qui avait atteint un pic en avril 2011 à 3,5%, un plus haut depuis octobre 2008, était depuis presque constamment en recul.
 
L'Ine ne détaille pas ces statistiques, calculées en données harmonisées avec celles de l'Union européenne, soulignant seulement "la hausse des prix des médicaments et autres produits pharmaceutiques". Les chiffres définitifs seront publiés le 14 août.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Monde numériqueFacebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»Facebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»

FiscalitéRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchéesRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchées

TenduePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en SuissePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en Suisse

automobilePourquoi les ventes de voitures chutent en SuissePourquoi les ventes de voitures chutent en Suisse

Pourquoi les ventes de voitures chutent

Les acheteurs veulent des véhicules électriques, mais les livraisons se font attendre. La pénurie de semi-conducteurs...

  15.10.2021 06:38
Premium

ÉNERGIEElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la SuisseElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la Suisse

Top