Exportations: les conséquences du «shutdown» ne se font pas encore sentir sur les entreprises suisses

chargement

Etats-Unis La fermeture partielle du gouvernement américain, la plus longue dans l’histoire des Etats-Unis, est pour l’heure encore indolore pour les entreprises exportatrices suisses. Seules les opérations de dédouanement sont plus longues.

 14.01.2019, 15:00
Le Secrétariat d'Etat à l'économie a toutefois précisé lundi que si le "shutdown" devait se prolonger, des conséquences pourraient toucher les exportateurs suisses.

Pour l’instant, les conséquences du «shutdown» aux Etats-Unis ne se font pas encore sentir sur les entreprises exportatrices suisses. Le pays connaît pourtant le plus long épisode de paralysie gouvernementale de son histoire, ayant battu vendredi le record de 21 jours de l’ère Clinton. La mise en sommeil d’une partie des services fédéraux américains touche environ 800’000 fonctionnaires depuis le 22 décembre.

Le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) indique que les activités liées à la sécurité (surveillance des frontières, armée, sécurité aérienne, douanes) sont exclues de cette paralysie du gouvernement américain. «Les effets sur les activités d’exportations des entreprises suisses aux Etats-Unis devraient dans un premier temps être limités, bien que des retards soient signalés. Les opérations de dédouanement sont déjà plus longues», souligne Fabian Maienfisch, porte-parole du Seco à AWP.

Il ajoute toutefois que si la mise en sommeil des services fédéraux devait se prolonger, de nouvelles perturbations pourraient avoir lieu, touchant l’économie américaine puis les exportateurs suisses à leur tour.

Des entreprises confiantes

Du côté de Novartis, un porte-parole a précisé à AWP que «pour le moment, il n’y a pas d’impact sur nos demandes ou notre travail avec l’agence américaine des médicaments (FDA). Nous restons en relations étroites avec la FDA et évaluons tous nos projets si le 'shutdown' devait se prolonger à long terme».

Le chimiste de Muttenz, Clariant, également implanté dans plusieurs Etats américains, confirme de son côté que son «réseau de production répond et continuera de répondre à la demande locale. Nous n’avons jusqu’à présent pas vu d’impact négatif sur nos activités».

À Genève, la Chambre de commerce, d’industrie et des services qui regroupe 2400 entreprises «n’a pas reçu de demande liée au shutdown».

Pour la Suisse, les Etats-Unis représentent un client important. Parmi les secteurs porteurs se trouvent les produits pharmaceutiques mais aussi l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM), qui affiche un taux d’exportation de 79%. En 2017, les ventes de produits suisses à l’étranger avaient atteint un niveau record de 220 milliards de francs (+4,7%). La progression du continent nord-américain a reposé sur les Etats-Unis (+7%) qui ont affiché un niveau jamais atteint de 34 milliards de francs.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

impasseDur impact économique du plus long shutdown des Etats-UnisDur impact économique du plus long shutdown des Etats-Unis

recordEtats-Unis: le «shutdown» le plus long de l’histoireEtats-Unis: le «shutdown» le plus long de l’histoire

POLITIQUEEtats-Unis: troisième jour de "shutdown", pas de sapin de Noël à WashingtonEtats-Unis: troisième jour de "shutdown", pas de sapin de Noël à Washington

Top