France: impossible de baisser le coût du travail de 30 mrds d'euros

chargement

FRANCE Le gouvernement ne peut pas se permettre d'abaisser le coût du travail de 30 milliards d'euros comme le demandent les grands patrons français. Motif invoqué: cela pèserait trop sur le pouvoir d'achat des Français.

  29.10.2012, 10:31
Le ministre de l'économie Pierre Moscovici s'est exprimé devant la presse lundi matin.

"Je ne le crois pas", a répondu sur Europe 1 le ministre de l'économie Pierre Moscovici à qui l'on a demandé si le gouvernement allait suivre les demandes de l'AFEP (Association françaises des entreprises privées) pour une baisse de 30 milliards du coût du travail.

Et cela "parce que nous venons de faire un effort historique pour réduire nos déficits" publics, avec l'objectif de les ramener de 5% du PIB en 2012 à 3% en 2013, selon le ministre.

Or, abaisser le coût du travail dans de telles proportions risquerait de remettre cet objectif en cause, et "c'est une question de crédibilité, si la France n'honorait pas sa signature (...) nous serions sanctionnés".

Il est exclu de compenser ces 30 milliards d'euros (plus de 36 milliards de francs) par une hausse de la TVA ou de la CSG (Contribution sociale généralisée) car cela grèverait "le pouvoir d'achat des Français" qui sont les "clients" de ces mêmes entreprises.

Pression accrue du patronat

Les grands patrons français ont accru la pression sur le gouvernement en présentant leur propre version de ce que devrait être le "pacte" de compétitivité pour relancer l'économie du pays, alors que l'ex-patron d'EADS Louis Gallois doit rendre le 5 novembre ses travaux sur ce point.

Ils réclament notamment que l'Etat s'engage à réaliser "60 milliards d'euros d'économies au cours des cinq prochaines années", soit 3 points de produit intérieur brut.

Pour y parvenir, les grands groupes demandent une baisse des cotisations sociales de 30 milliards d'euros sur deux ans qui serait financée par un relèvement de la TVA et la baisse des dépenses publiques. Le gouvernement a déjà écarté l'idée de toute baisse massive des charges.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Monde numériqueFacebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»Facebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»

FiscalitéRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchéesRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchées

TenduePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en SuissePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en Suisse

automobilePourquoi les ventes de voitures chutent en SuissePourquoi les ventes de voitures chutent en Suisse

Pourquoi les ventes de voitures chutent

Les acheteurs veulent des véhicules électriques, mais les livraisons se font attendre. La pénurie de semi-conducteurs...

  15.10.2021 06:38
Premium

ÉNERGIEElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la SuisseElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la Suisse

Top