Fraude fiscale, bonus généreux ou intervention de Greenpeace au menu de l'assemblée générale du Credit Suisse

chargement

tendu L'assemblée du Credit Suisse s'est déroulée sous haute tension, vendredi, à Zurich. La banque, qui a enregistré une perte colossale l'an dernier, fait aussi face aux enquêtes pour fraude fiscale et à la polémique sur les bonus de ses dirigeants. La réunion a par ailleurs été perturbée par des activistes de Greenpeace.

  28.04.2017, 12:33
1/2  

Salaires excessifs et enquêtes fiscales en cours dans plusieurs pays ont été à l'ordre du jour de l'assemblée générale de Credit Suisse vendredi à Zurich. Le patron du groupe, Tidjane Thiam, a répondu aux critiques émises par plusieurs actionnaires.

Concernant les enquêtes fiscales menées Europe et en Australie, le directeur général de la banque a souligné que l'établissement financier se conforme à toutes les lois et réglementations applicables dans tous les marchés où il opère.

"Au cours des dernières années, Credit Suisse a mis en place des programmes complets et procédé à des contrôles en matière fiscale auprès de ses clients en Europe et dans d'autres pays. À la suite de ces contrôles, le groupe a résilié les relations avec les clients qui n'avaient pas démontré qu'ils déclaraient leurs avoirs aux autorités fiscales et qu'ils payaient leurs impôts", a-t-il indiqué.

Bonus démesurés

Quant à l'autre objet de controverses, la rémunération des dirigeants, le patron de la banque a tenu à préciser qu'il avait proposé de réduire de 40% sa propre rémunération variable totale. Les membres du directoire ont eux aussi décidé à l'unanimité de proposer une baisse de 40% de la rémunération variable totale qui leur est accordée.

Revenant sur l'abandon de l'entrée en Bourse d'une partie des activités dédiées au marché suisse de l'institut bancaire, au profit d'une hausse de capital, Tidjane Thiam a déclaré qu'il s'agissait d'une meilleure option.

"Cette augmentation de capital devrait nous permettre de continuer à investir dans des opportunités de croissance, tant en Suisse qu'à l'étranger, de renforcer considérablement notre bilan et d'améliorer nos ratios de fonds propres. Elle nous permettra aussi d'achever la restructuration de notre groupe", a-t-il ajouté.

Intervention de Greenpeace

Credit Suisse n'a pas dû essuyer que des critiques sur ses rémunérations lors de son assemblée générale vendredi à Zurich. La grande banque a également fait face aux reproches d'une organisation environnementale.

Des militants de Greenpeace sont venus perturber la réunion. Ils ont protesté contre un projet de financement par la banque d'un pipeline au Dakota du Nord aux Etats-Unis.

Durant le discours du patron de l'établissement financier, Tidjane Thiam, deux membres de l'organisation ont brandi une affiche jaune indiquant "Stop aux affaires avec les pipelines sales".

Le directeur du groupe a alors déclaré qu'il soutenait la liberté d'expression, avant de poursuivre. Les actionnaires se sont alors bruyamment manifestés dans la salle.

Crise climatique

Environ une demi-heure avant le début de l'assemblée générale, les militants ont également installé un faux oléoduc en acier d'une dizaine de mètres de long et pesant plus de 900 kilos dans l'entrée du bâtiment, le Hallenstadion, où se tenait la réunion.

L'action s'est déroulée dans le calme. L'identité des militants a été contrôlée. A midi, cinq d'entre eux étaient encore retenus par la police.

Le projet de pipeline aux Etats-Unis porte atteinte aux droits fondamentaux des populations autochtones, menace les réserves en eau potable de millions de personnes et accélère la crise climatique, selon Greenpeace.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

criseBanque: Credit Suisse a dégagé un bénéfice de près de 600 millions au premier trimestreBanque: Credit Suisse a dégagé un bénéfice de près de 600 millions au premier trimestre

remontéLe conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann fâché contre les bonus du Credit SuisseLe conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann fâché contre les bonus du Credit Suisse

BanquesBanques: Credit Suisse fait campagne dans la presse européenne contre la fraude fiscaleBanques: Credit Suisse fait campagne dans la presse européenne contre la fraude fiscale

Evasion fiscaleSoupçon d'évasion fiscale via le Credit Suisse dans cinq pays: perquisitions, deux personnes arrêtéesSoupçon d'évasion fiscale via le Credit Suisse dans cinq pays: perquisitions, deux personnes arrêtées

Perquisitions chez Credit Suisse

Vendredi matin, les bureaux du Credit suisse à Londres, Paris et Amsterdam ont été perquisitionnés. Des suspicions de...

  31.03.2017 16:11

BanquesCredit Suisse: la banque perd plus que prévu en 2016, son patron touche 11,9 millions de francsCredit Suisse: la banque perd plus que prévu en 2016, son patron touche 11,9 millions de francs

Top