Haine en ligne: Twitter, YouTube et Facebook font des progrès

chargement

RÉSEAUX SOCIAUX La Commission européenne note que 60% des contenus signalés sur ces plateformes sont retirés, soit deux fois plus qu’il y a six mois.

Par Elsa Trujillo
  01.06.2017, 23:37
Premium
La majorité des propos haineux en ligne ciblent les migrants, les réfugiés et les musulmans, devant les attaques concernant le genre, la nationalité ou l’orientation sexuelle.

Facebook, Twitter et YouTube reçoivent les encouragements de la Commission européenne. L’institution note un progrès de la part de ces entreprises dans leur modération des contenus haineux en ligne. Il y a tout juste un an, un code de conduite avait édicté à ce sujet, sous la pression de l’exécutif européen. Les géants américains s’étaient alors engagés à «avoir...

À lire aussi...

RestructurationCommerce de détail: Globus externalise la restauration et supprime 50 postesCommerce de détail: Globus externalise la restauration et supprime 50 postes

En hausseRéseaux sociaux: Twitter entend doubler ses revenus d’ici 2023, l’action décolleRéseaux sociaux: Twitter entend doubler ses revenus d’ici 2023, l’action décolle

développementLa coopération économique avec l’Indonésie reconduiteLa coopération économique avec l’Indonésie reconduite

INDUSTRIEPlombé par la crise, Sulzer anticipe la reprisePlombé par la crise, Sulzer anticipe la reprise

NumériqueMarchés financiers: lacunes dans le dispositif de la FINMA contre les cyberrisquesMarchés financiers: lacunes dans le dispositif de la FINMA contre les cyberrisques

Lacunes de cybersécurité à la FINMA

Le Contrôle fédéral des finances signale des manquements en matière de sécurité numérique du dispositif de l’Autorité...

  23.02.2021 08:00

Top