08.05.2018, 00:01

L’ancien patron de Volkswagen sous pression

Premium
chargement
La justice américaine croit avoir réuni des preuves suffisantes pour inculper l’ex-dirigeant de VW, Martin Winterkorn, pour conspiration visant à commettre une fraude aux dépens des Etats-Unis.
Par DAVID PHILIPPOT

AUTOMOBILE Dans le cadre de son enquête sur le dieselgate, la justice américaine estime avoir réuni assez de preuves contre Martin Winterkorn.

Selon ses proches, il serait «impatient de s’exprimer» devant la justice. Martin Winterkorn a déjà beaucoup parlé du scandale Volkswagen. Dans des communiqués de presse, en interview, devant une commission du Bundestag: à chaque fois, il a répété n’avoir jamais rien su des logiciels truqueurs minimisant les émissions polluantes des véhicules diesels de Volkswagen lors des tests d’homologation. Personne...

À lire aussi...

DifficultésCybersécurité: Crypto International, ex-Crypto AG, licencie massivementCybersécurité: Crypto International, ex-Crypto AG, licencie massivement

GlandPrésident des vignerons suisse, Frédéric Borloz, a fait face à sa base en colèrePrésident des vignerons suisse, Frédéric Borloz, a fait face à sa base en colère

EconomieTourisme: la Suisse part à la recherche de nouveaux débouchés locauxTourisme: la Suisse part à la recherche de nouveaux débouchés locaux

JusticePharmaceutique: Novartis paie environ 730 millions de dollars pour mettre fin à des poursuitesPharmaceutique: Novartis paie environ 730 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites

ComparaisonFiscalité: la Suisse reste compétitive au niveau des taxesFiscalité: la Suisse reste compétitive au niveau des taxes

Top