L'économie suisse devrait perdre de sa dynamique, anticipe le KOF

chargement

Conjoncture Le baromètre conjoncturel du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich a chuté en novembre pour la seconde fois consécutive.

  30.11.2012, 13:40
Les faux billets distribués représentent un moyen d'échange entre les Roms et les Genevois.

Les chercheurs zurichois anticipent que l'économie suisse devrait perdre de sa dynamique. En novembre 2012, le baromètre du KOF a cédé 0,14 point pour s'établir à 1,50, contre 1,64 point en octobre (1,67 révisé), a communiqué vendredi l'institut. La consommation reste la locomotive du développement de l'économie suisse.

 
Les différents indicateurs constituant le baromètre suggèrent que les perspectives d'exportations légèrement moins favorables affectent l'évolution de l'industrie suisse. Le secteur du bâtiment devrait également perdre en vigueur, indique le KOF.
 
En octobre et pour la première fois depuis janvier 2012, l'indicateur accusait un infime recul de 0,01 point. Mais les chercheurs estimaient néanmoins que le taux de croissance en variation annuelle du produit intérieur brut (PIB) national resterait positif dans les mois à venir.
 
Les experts du KOF ont par ailleurs abaissé leur prévision d'automne et escomptent un taux de croissance du PIB de 0,9% pour 2012. Début novembre, l'indicateur du KOF de la situation des affaires sur l'ensemble des secteurs d'activités a en outre fléchi à son niveau le plus bas depuis deux ans et demi.
 
Nuages sur le PIB
 
Englobant un bon 90% de l'activité économique globale à l'exception du crédit et du bâtiment, le module "PIB principal" présente un assombrissement. Il se fonde sur des mesures portant sur l'industrie suisse, la consommation ainsi que les exportations vers l'Union Européenne (UE).
 
Pour le mois sous revue, la demande domestique maintient son rôle de soutien et apporte une contribution positive au baromètre. En revanche, les livraisons à destination de la zone euro ainsi que le secteur industriel indigène pèsent sur l'évolution de l'indicateur.
 
Du côté du secteur financier, le module "Crédit" (sans la production subordonnée de prestations de services bancaires) suggère la persistance d'une conjoncture favorable, écrit le KOF. En revanche, le module "Construction" confirme l'affaiblissement de la branche.
 
Prévision maintenue
 
Le KOF ne devrait pas pour autant revoir fondamentalement sa prévision le 18 décembre prochain, a précisé à l'ats Klaus Abberger, économiste à l'institut zurichois. Il estime que la consommation se ressentira faiblement de la hausse prévue du chomâge et que les exportations pâtiront du recul allemand.
 
Jeudi, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a annoncé une "surprenante" augmentation de 0,6% du PIB au troisième trimestre par rapport au précédent. Le SECO table quant à lui sur une croissance de 1% du PIB pour l'ensemble de l'année.
 
Mais nombre d'analystes voient des signes d'essoufflement dans la consommation et craignent pour les exportations. "Le repli des investissements au troisième trimestre témoigne de la dynamique de ralentissement", juge pour sa part Klaus Abberger.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FiscalitéRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchéesRéforme de la taxation des multinationales: plus de 200 entreprises suisses seraient touchées

TenduePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en SuissePénurie de papier: le prix des livres ne devrait pour l’heure pas augmenter en Suisse

automobilePourquoi les ventes de voitures chutent en SuissePourquoi les ventes de voitures chutent en Suisse

Pourquoi les ventes de voitures chutent

Les acheteurs veulent des véhicules électriques, mais les livraisons se font attendre. La pénurie de semi-conducteurs...

  15.10.2021 06:38
Premium

ÉNERGIEElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la SuisseElectricité: l’absence d’accord avec l’UE pourrait être critique pour la Suisse

AssurancesLa Suva économise 80 millions grâce à plus de 300’000 factures injustifiéesLa Suva économise 80 millions grâce à plus de 300’000 factures injustifiées

Top