La Bourse suisse termine en baisse, le SMI perd 0,16%

chargement

SMI La Bourse suisse a terminé dans le rouge jeudi. A la clôture, l'indice SMI perdait 0,16%.

  28.06.2012, 18:05
La crise de la dette publique en Europe n'est pas toutefois pas encore terminée.

Léger recul de la Bourse suisse qui a terminé dans le rouge jeudi. L'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) avait reculé de 0,16% à 5986,85 points, le Swiss Leader Inder (SLI) avait perdu 0,41% à 885,34 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,23% à 5551,89 points.

L'ambiance a été marquée par l'attente du sommet de l'Union européenne (UE), les investisseurs se tenant très nettement sur la retenue. En fin d'après-midi, le FMI a contribué à renforcer l'incertitude avec des déclarations sur une éventuelle modification des conditions de crédit pour la Grèce.
 
Les données américaines du jour (confirmation du PIB au 1er trimestre et inscriptions hebdomadaires au chômage) n'ont elles pas eu d'influence sensible sur les marchés.
 
Les bancaires ont été sous pression. Credit Suisse a perdu 3,3%. Le titre évolue désormais à un plus bas d'au moins 10 ans après que la BNS a récemment fait savoir qu'elle jugeait trop faible le niveau des fonds propres de la grande banque. UBS a perdu 2,8% et Julius Bär 1,0%.
 
Clariant a fini en baisse de 2,6% après avoir déjà nettement reculé la veille. Dans une étude avant les chiffres trimestriels, Exane BNP Paribas a craint que Clariant ne réduise ses propres prévisions pour 2012. Jusqu'ici, les responsables de l'entreprise bâloise tablaient sur un 2e semestre meilleur que le premier. Avec la récente baisse des volumes et l'évolution saisonnière de la demande, cet objectif devrait être difficile à atteindre.
 
Parmi les cycliques, Logitech (-1,2%) et Holcim (-0,7%) ont également reculé plus que la moyenne.
 
Aux assurances, Swiss Life et Bâloise, qui étaient encore recherchées la veille, ont perdu respectivement 0,3% et 1,3%. Swiss Re a fini sur un petit gain de 0,1% et Zurich de 0,2%.
 
Les poids lourds pharma Roche et Novartis ont cédé chacun 0,1%. Nestlé a soutenu l'indice, terminant en hausse de 0,4%.
 
Le tableau des gagnants est complété par Kühne+Nagel (+1,9%) et Syngenta (+1,8%), cette dernière ayant profité des bons chiffres trimestriels publiés la veille par Monsanto.
 
Swisscom a gagné 1,1%, poursuivant sur la lancée positive de la veille. Les autres gagnants sont Lonza (+0,7%) et Geberit (+0,9%).
 
Sur le marché élargi, Carlo Gavazzi a gagné 2,2% après la publication de ses résultats 2011/12. Les bénéfices EBIT et net ont diminué, mais tout en se révélant supérieurs aux attentes.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ParadoxeClimat: les pays subventionnent encore largement les énergies fossilesClimat: les pays subventionnent encore largement les énergies fossiles

ConventionCoop: le salaire minimum augmentera de 100 francs en 2022Coop: le salaire minimum augmentera de 100 francs en 2022

Coop va augmenter son salaire minimum

Coop va augmenter sa masse salariale de 0,8% l'année prochaine. Les salaires les plus élevés seront ajustés au cas par...

  22.10.2021 10:18

Conflits sociauxEtats-Unis: les grèves explosent sur fond de pénuriesEtats-Unis: les grèves explosent sur fond de pénuries

Etats-Unis: grèves sur fond de pénuries

Arrêts de travail chez Exxon, Kellogg ou John Deere… La pénurie de main-d’œuvre place les syndicats en position de...

  22.10.2021 06:32
Premium

REVENUSSalaire minimum: un socle à inscrire dans la loiSalaire minimum: un socle à inscrire dans la loi

Mise en gardeAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souventAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souvent

Top