Le lent étranglement de PostFinance

chargement

Marge de manœuvre réduite, prudence extrême, la vache à lait de La Poste voit ses profits plonger.

Par par Yves Genier
 30.08.2018, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Le lent étranglement de PostFinance

Vache à lait de La Poste, PostFinance voit sa santé se dégrader semestre après semestre. Si la filiale bancaire du groupe public attribue cette détérioration à l’interdiction qui lui est faite par la loi d’accorder des crédits, son organisation et sa culture d’entreprise n’y sont pas étrangères non plus.

«Je suis frappé par la péjoration d’une série d’indicateurs économiques ces...

À lire aussi...

LentementVélos, autos, semi-conducteurs... des pénuries hors norme pour l’industrieVélos, autos, semi-conducteurs... des pénuries hors norme pour l’industrie

ExplicationsUBS: pourquoi les chiffres de la banque s’envolent de nouveauUBS: pourquoi les chiffres de la banque s’envolent de nouveau

SurpriseRaiffeisen: le président Guy Lachappelle démissionneRaiffeisen: le président Guy Lachappelle démissionne

POLITIQUE MONÉTAIRELa BCE lance le chantier de l’euro numériqueLa BCE lance le chantier de l’euro numérique

H20Innovation: au Tessin, une start-up transforme de l'air en eau potableInnovation: au Tessin, une start-up transforme de l'air en eau potable

Top