24.05.2019, 00:01

Le retrait de Kering se fera sentir

Premium
chargement
Le retrait de Kering  se fera sentir

Après l’annonce de la suppression de 400 postes au Tessin, d’autres départs sont redoutés.

Après l’annonce par le Groupe Kering, mercredi, de transférer d’ici 2022 400 emplois tessinois – sur 800 – du Tessin en Italie, la consternation règne. La direction du groupe aurait expliqué à ses employés et aux syndicats que ce retrait est motivé par des questions d’organisation. Or, il fait suite à une enquête du Ministère public de Milan...

Top