Les grandes banques ont trouvé un accord pour sécuriser le système financier

chargement

Banque Les grandes banques veulent modifier les règles de fonctionnement du marché de quelque 7000 milliards de dollars de produits dérivés pour éviter que la faillite d'un établissement bancaire ne provoque un effondrement du système financier mondial.

  12.10.2014, 09:27
L'action Credit Suisse a ouvert en nette hausse mardi.

Les grandes banques du globe se sont mises d'accord samedi pour modifier les règles de fonctionnement du marché de quelque 7000 milliards de dollars de produits dérivés. Cette mesure doit éviter que la faillite de l'une d'entre elles ne provoque l'effondrement du système financier mondial.

Ces établissements, allant des américains aux asiatiques en passant par des européens, ont accepté d'abandonner le principe du débouclage automatique ("close out") des contrats si une institution financière se trouve en difficulté, a annoncé dans un communiqué l'ISDA.

L'association internationale des swaps et dérivés (ISDA) est l'organisme représentant le secteur. C'est elle qui mène les négociations avec les autorités de régulation.

Selon elle, en cas de défaillance d'un grand établissement posant des risques pour le système financier ("Too big to fail"), les banques vont mettre en place un délai pour donner davantage de temps aux régulateurs afin qu'ils trouvent une solution évitant une faillite "désordonnée" aux conséquences potentiellement explosives.

Lehman Brothers

Cette solution contractuelle vise concrètement à suspendre temporairement le débouclage automatique des contrats. La faillite de Lehman Brothers en septembre 2008 avait donné lieu à un débouclage massif de contrats dérivés avec la banque, ce qui avait provoqué le chaos sur les marchés financiers.

Cet accord sera effectif à partir du 1er janvier 2015. "Cette initiative est un pas important pour réduire les risques d'une instabilité financière associés à une résiliation brusque des contrats", ont salué la banque centrale américaine (Fed) et le FDIC, deux des principaux régulateurs bancaires aux Etats-Unis dans un communiqué commun.

Les banques auxquelles va s'appliquer cet accord sont: Bank of America, Bank of Tokyo-Mitsubishi, Barclays, BNP Paribas, Credit Agricole, Credit Suisse, Citigroup, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, HSBC, Mizuho Financial Group, Morgan Stanley, Nomura, Royal Bank of Scotland (RBS), Société Générale, UBS, Sumitomo Mitsui et UFJ.

Les produits dérivés sont des "assurances" négociées de gré à gré et sur lesquelles spéculent les investisseurs institutionnels. Leur but premier est de permettre aux firmes de se couvrir contre différents types de risques financiers.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Finances fédéralesLe Conseil fédéral sollicite un nouveau supplément au budget 2021Le Conseil fédéral sollicite un nouveau supplément au budget 2021

PandémieCertificat Covid: l’exclusion des touristes et hommes d’affaires de pays tiers inquièteCertificat Covid: l’exclusion des touristes et hommes d’affaires de pays tiers inquiète

Budget 2021Finances fédérales: 411 millions de plus pour le coronavirus et les infrastructures ferroviairesFinances fédérales: 411 millions de plus pour le coronavirus et les infrastructures ferroviaires

CriminalitéMafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»Mafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»

Logement« S’engager en faveur des aspects sociétaux du logement est essentiel »« S’engager en faveur des aspects sociétaux du logement est essentiel »

Top