Les Italiens et les Grecs se sont serrés la ceinture à Noël

chargement

Les Italiens se sont serrés la ceinture comme jamais en 10 ans pour Noël qu'ils passent traditionnellement en famille. Situation identique en Grèce

  27.12.2011, 14:10
Une telle privation en Italie remonte à l'année des attentats au World Trade Center.

Les dépenses en produits alimentaires et boissons consommées sur les tables italiennes se sont élevées à 2,3 milliards d'euros (2,8 milliards de francs), un niveau élevé mais en baisse de 18% par rapport à Noël 2010.

Cette chute s'expliquerait par les inquiétudes de la population face au ralentissement économique en cours et à un net alourdissement de la fiscalité prévu dans le dernier plan de rigueur du gouvernement.

On n'avait pas vu de tel effondrement à Noël en Italie depuis 2001, l'année des attentats au World Trade Center à New York, quand la consommation s'était écroulée de 28%. Le seul domaine épargné a été celui des smartphones et des tablettes numériques.

Grèce; réduction de 30% des achats

Le commerce de détail en Grèce a été frappé par une réduction de 30% des ventes pendant les fêtes de Noël par rapport à la même période en 2010 en raison de la poursuite de la crise.

Selon la Fédération du commerce grec (Esee), les premières estimations montrent une réduction de 40% des ventes dans le secteur des vêtements et des chaussures, 30% dans l'électroménager, 20% pour les magasins de cosmétiques, livres ou cadeaux et 15% dans le secteur de l'alimentation et des boissons".

Seul le secteur des jouets pour enfants a pu échapper à "la dépression de Noël".

Les rabais de prix dans plusieurs magasins pendant Noël , selon la Fédération du commerce grec (Esee) ont au moins limité les pertes pour le commerce en détail", qui pendant les mois précédents ont été "beaucoup plus importantes" que la réduction de 30%.

Enfin "les occasions" dans les magasins vont continuer pendant la dernière semaine de l'année, pendant laquelle les Grecs achètent traditionnellement des cadeaux pour le Jour de l'an.

La Grèce traverse sa quatrième année de récession, la contraction de l'économie est prévue à plus de 5,5% du PIB en 2011. La récession doit continuer en 2012, à -3% du PIB, selon les prévisions.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ÉNERGIEEnergie: une bataille électrique s’annonceEnergie: une bataille électrique s’annonce

RevenusHausse de salaires pour plusieurs grands patronsHausse de salaires pour plusieurs grands patrons

stratégieCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapesCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapes

BanquesLa BNS relève son estimation d’inflation pour 2021 et 2022La BNS relève son estimation d’inflation pour 2021 et 2022

RENCHÉRISSEMENTPrix de gros: la fausse alerte de l’inflationPrix de gros: la fausse alerte de l’inflation

Top