Les sociétés suisses n’ont plus de raison de bouder l’Argentine

chargement

COMMERCE Le succès du président argentin devrait inciter les entreprises helvétiques à s’installer dans le pays, bien que la réglementation soit encore élevée.

Par Laurent Sierro
 28.12.2017, 00:01
Premium
L’Argentine constitue le troisième marché latino-américain pour la Suisse.

Avec l’arrivée début 2016 du président au pouvoir, «nous nous sommes ouverts au monde», dit dans un entretien exclusif accordé à l’ATS le président de la Chambre de commerce Suisse-Argentine (CCSA) Rodolfo Dietl. «Avant, c’était une totale pagaille pour importer.»

Lors de la venue de la présidente de la Confédération Doris Leuthard en avril dernier à la tête d’une délégation...

À lire aussi...

FINANCE «VERTE»Finance et climat: "Davantage de banquiers se déplacent à vélo aujourd’hui qu’hier"Finance et climat: "Davantage de banquiers se déplacent à vélo aujourd’hui qu’hier"

EconomieL'inflation remonte: feu de paille ou tendance durable?L'inflation remonte: feu de paille ou tendance durable?

FINTECHUne start-up romande anticipe les krachs boursiersUne start-up romande anticipe les krachs boursiers

Prévoir les soubresauts financiers

La start-up romande Alquant anticipe les krachs boursiers avec un algorithme basé sur une méthode qui prédit les...

  10.06.2021 06:42
Premium

FISCALITÉLa décision de l'impôt minimal à 15 % par le G7 met la pression aux cantonsLa décision de l'impôt minimal à 15 % par le G7 met la pression aux cantons

Le G7 met la pression aux cantons

L’accord du G7 sur une imposition minimale de 15% des grandes entreprises oblige les cantons à jouer fin.

  09.06.2021 06:57
Premium

CONSOMMATIONL’inflation frappe durement le BrésilL’inflation frappe durement le Brésil

Top