19.04.2018, 00:01

«Nuisible pour la Suisse»

Premium
chargement
Thomas Jordan dans la salle de la direction générale de la BNS à Zurich, ornée des portraits d’anciens dirigeants de l’institution.
Par Yves Genier

Thomas Jordan est en quelque sorte Monsieur franc suisse. Président de la Banque nationale suisse (BNS), il dirige l’institution qui pilote la politique monétaire helvétique selon un mécanisme huilé par des générations d’économistes et de banquiers. Si, aujourd’hui, il prend la parole, c’est pour dénoncer l’initiative «Monnaie pleine», soumise au vote le 10 juin prochain, qui...

À lire aussi...

EducationCoronavirus: 10 millions d’enfants risquent de ne jamais retourner à l’écoleCoronavirus: 10 millions d’enfants risquent de ne jamais retourner à l’école

10 millions d'enfants privés d'école

Selon Save The Children, quelque 9,7 millions d’élèves risquent de quitter les bancs d’école pour toujours, en raison...

  13.07.2020 07:24

CRISECoronavirus: la dette publique mondiale à un niveau historiqueCoronavirus: la dette publique mondiale à un niveau historique

CONSOMMATIONCoronavirus: la pandémie sacrifie le monde de la modeCoronavirus: la pandémie sacrifie le monde de la mode

Valeur refugeMétaux précieux: l'or franchit la barre des 1800 dollars, une première depuis 2011Métaux précieux: l'or franchit la barre des 1800 dollars, une première depuis 2011

En hausseEmploi: le taux de chômage s’améliore un peu en juin à 3,2%Emploi: le taux de chômage s’améliore un peu en juin à 3,2%

Chômage: petite amélioration en juin

Le taux de chômage s’est un peu amélioré en ce mois de juin à 3,2%. Ces chiffres sont meilleurs que ceux anticipés par...

  08.07.2020 08:11

Top