Scandale Volkswagen: l'impact négatif sur les ventes en Suisse devrait être limité

chargement

auto Malgré l'ampleur du scandale des diesels truqués, Volkswagen limite l'impact négatif sur ses ventes de voitures neuves en Suisse. Au 4e trimestre, la baisse ne devrait pas dépasser les 5%.

  29.12.2015, 10:26
L'importateur AMAG ne constate qu'une baisse limitée de ses ventes en Suisse.

Le scandale des moteurs diesel truqués ne devrait avoir qu'un impact négatif limité sur les ventes de voitures Volkswagen en Suisse, estime l'importateur du groupe automobile allemand Amag. La baisse se situe autour de 5% au cours du quatrième trimestre.

Les vendeurs Amag ont certes ressenti un recul depuis l'éclatement de l'affaire aux Etats-Unis à fin septembre, explique son directeur général Morten Hannesbo dans une interview parue mardi dans le quotidien zurichois Tages-Anzeiger. De plus, les acheteurs n'en ont pas pour autant tourné le dos au diesel.

"En général, les clients achètent ce dont ils ont besoin", précise Morten Hannesbo. "Quand on effectue beaucoup de kilomètres, on passe moins souvent à la pompe avec un moteur diesel". Pour les trajets plus courts, l'automobiliste privilégie évidemment toujours le moteur à essence.

En ce qui concerne les moteurs hybrides ou électriques, les adeptes y ont recours parce qu'ils veulent donner un signal par rapport à leur philosophie de la mobilité, ajoute le directeur général. Pour mémoire, Amag importe en Suisse les véhicules de marques Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Porsche et Bentley.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

VolkswagateMarché de l'automobile: Volkswagen ne cherche plus à devenir leader mondialMarché de l'automobile: Volkswagen ne cherche plus à devenir leader mondial

VolkswagateVolkswagen: les soupçons sur les émissions de CO2 concernent 36 000 véhiculesVolkswagen: les soupçons sur les émissions de CO2 concernent 36 000 véhicules

Scandale VolkswagenVolkswagen et ses banques s'accordent sur un prêt de 20 milliards d'eurosVolkswagen et ses banques s'accordent sur un prêt de 20 milliards d'euros

pollutionScandale Volkswagen: voiture truquée réhabilitée en moins d'une heureScandale Volkswagen: voiture truquée réhabilitée en moins d'une heure

Top