Total: cure d'austérité après une chute de 40% de son bénéfice net

chargement

Pétrole Le géant pétrolier français investira moins que prévu en 2016 après une forte baisse de ses résultats au premier trimestre malgré une production en hausse.

  27.04.2016, 10:14
Total a vu son bénéfice net chuter de 40% à 1,56 milliard de francs.

Total a annoncé mercredi qu'il investirait encore moins que prévu en 2016 après une forte baisse de ses résultats au premier trimestre, toujours affectés par la chute des cours du pétrole mais meilleurs qu'attendu grâce à une production en hausse et à un raffinage-chimie performant.

Le géant pétrolier français a vu son bénéfice net chuter de 40% à 1,6 milliard de dollars (1,56 milliard de francs) et son résultat net ajusté, indicateur très suivi par le marché qui exclut des éléments volatils comme l'effet stock, se replier de 37% à 1,6 milliard également.

Engagé dans une cure d'austérité, le groupe a indiqué dans un communiqué qu'il prévoyait désormais un niveau d'investissements "inférieur" à 19 milliards de dollars en 2016. Ce montant avait déjà été révisé à la baisse en février, après 23 milliards investis en 2015.

Pour contrer la dégringolade des cours du pétrole, qui ont enregistré au premier trimestre une baisse de près de 40% par rapport à l'année précédente, et d'environ 60% en deux ans dans un marché surabondant, Total a poursuivi sa stratégie d'accroissement de sa production d'hydrocarbures.

Nouveaux projets

Celle-ci a progressé de 4% à 2,479 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j) sur les trois premiers mois de l'année, grâce au démarrage et à la montée en puissance de nouveaux projets. "L'amont tire parti d'un portefeuille qui bénéficie du coût de production le plus bas des majors", s'est félicité le PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué.

Total table sur le lancement de trois autres projets en 2016, dont en fin d'année le gisement pétrolier géant de Kachagan, au Kazakhstan, à l'arrêt à cause d'un problème de corrosion sur un gazoduc.

Quant à la branche raffinage-chimie, elle a amélioré ses résultats au premier trimestre malgré une baisse des marges de raffinage, "grâce à un taux d'utilisation des sites historiquement élevé de 94% et des marges de pétrochimie favorables", a expliqué M. Pouyanné.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PétroleBP plonge dans le rouge à cause de la baisse des cours du pétroleBP plonge dans le rouge à cause de la baisse des cours du pétrole

BP plonge dans le rouge

La baisse des cours du pétrole et la facture de la marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010 ont plombé le premier...

  26.04.2016 09:25

prévisionsEnergies: les prix du pétrole vont repartir à la hausse à fin 2016 et plus fortement dès 2019Energies: les prix du pétrole vont repartir à la hausse à fin 2016 et plus fortement dès 2019

Top