12.04.2019, 10:32

Transports: le fabricant de trains Stadler Rail réussit son entrée en Bourse

chargement
Le dernier fabricant helvétique de matériel ferroviaire joue dans la cour des grands du secteur affrontant non sans succès des poids lourds étrangers.

Matériel ferroviaire Succès pour Stadler Rail. Le fabricant suisse de matériel ferroviaire a connu une entrée en Bourse réussie. Le prix de l'action est fixé à 38 francs, soit dans le haut du panier de 36 à 39 francs.

Comme attendu, Stadler Rail a rencontré un vif succès pour son entrée en Bourse vendredi. A la faveur d'un prix d'émission de l'action du fabricant thurgovien de matériel ferroviaire fixé à 38 francs, soit dans le haut de la fourchette de 36 à 39 francs, le volume de placement s'est hissé à 1,33 milliard, portant la capitalisation boursière de l'entreprise à 3,8 milliards.

 

Dans le cadre de l'offre de base, sursouscrite à plusieurs reprises, Stadler Rail a placé 35 millions de titres, a précisé vendredi l'entreprise établie à Bussnang. A ceux-ci, viennent s'ajouter 5,25 millions d'actions réservées aux banques en charge de l'opération via l'option dite de surallocation. La part des actions détenues par le public se montera à 38,16%, ou 43,41% après exercice de l'option de surallocation dans son intégralité.

Peter Spuhler, le président du conseil d'administration et principal propriétaire de l'entreprise qu'il avait acquise en 1989, voit désormais sa participation se réduire de 80 à environ 40%. L'ex-conseiller national (UDC/TG) entend demeurer l'actionnaire de référence de Stadler Rail et continuera d'en assumer la présidence de l'organe de surveillance. Les titres placés auprès du public proviennent de ses parts directes et indirectes, ces dernières étant détenues par sa société PSC Holgin.

 

Très attendue, l'opération, la plus importante en Europe depuis le début de l'année, selon la Bourse suisse, a suscité un vif intérêt dès son annonce le 19 mars dernier, les courtiers évoquant depuis plusieurs jours une demande soutenue. Alors que l'entreprise a aussi distillé les bonnes nouvelles, notamment une commande record de près de 600 millions aux Etats-Unis, la fourchette du prix d'émission, fixée dans un premier temps entre 33 et 41 francs par titre, s'est vue finalement resserrée à un montant de 36 à 39 francs.

A toute vapeur

Après avoir entamé la séance à 42 francs, l'action Stadler Rail continuait sur la voie de la croissance se négociant vers 09h45 à 42,35 francs. Dans le même temps, l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) demeurait quasiment stable, affichant un imperceptible repli de 0,09% à quelque 11'390 points.

Les fonds levés dans le cadre de l'entrée en Bourse doivent permettre au fabricant de matériel ferroviaire de tirer profit de son potentiel de croissance, en particulier des besoins de rattrapage dans les secteurs des tramways, métros et locomotives. Dans une récente interview, M. Spuhler n'avait pas écarté d'éventuelles acquisitions.

L'opération doit aussi venir étoffer les capitaux afin de poursuivre les investissements dans les nouvelles technologies. Elle vise également à renforcer la base financière de PSC Holding, au travers de laquelle Peter Spuhler a consenti d'importants efforts financiers ces dernières années afin de soutenir les efforts de Stadler Rail en matière de ventes.

Certaines commandes n'ont été décrochées que parce que les clients ont été soutenus dans le financement de leur achat par le biais de PSC Holding. M. Spuhler est de cette manière devenu propriétaire de trois flottes de trains, en Suède, en Estonie et en Autriche.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MobilitéTransports publics: les CFF et CarPostal vont développer ensemble une application de mobilitéTransports publics: les CFF et CarPostal vont développer ensemble une application de mobilité

MobilitéLes transports routiers coûtent chaque année 90 milliards de francs en SuisseLes transports routiers coûtent chaque année 90 milliards de francs en Suisse

logistiqueTransports de marchandises: Berne consulte l'économie et le politique sur le projet Cargo sous terrainTransports de marchandises: Berne consulte l'économie et le politique sur le projet Cargo sous terrain

tricheursTransports publics: une base de données centralisée pour identifier les resquilleurs récidivistesTransports publics: une base de données centralisée pour identifier les resquilleurs récidivistes

MobilitéMobilité: en 2040, près d'un quart des déplacements se fera en transports publics selon une étudeMobilité: en 2040, près d'un quart des déplacements se fera en transports publics selon une étude

Top