Réservé aux abonnés

L e film noir sied à la province

07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7871838.jpg

Le montage dit "virtuel" permet aux cinéastes de revoir inlassablement leur copie. Il en est allé ainsi de "Tonnerre", premier long métrage du très prometteur Guillaume Brac. Après sa première en compétition à Locarno, le jeune réalisateur français a procédé à un remontage de son film, suite à certaines réactions du public.

Rocker trentenaire un brin écorché vif, Maxime (Vincent Macaigne) revient en plein hiver à Tonnerre, petite et très paisible bourgade bourguignonne. Il s'installe chez son père retraité (Bernard Menez), histoire de se mettre au vert pour composer son prochain album. Maxime...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an