Réservé aux abonnés

Resnais en trompe-la-mort se réinvente une fois encore

"Vous n'avez encore rien vu" revisite le mythe d'Orphée et Eurydice.
06 août 2015, 09:36
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6052044.jpg

Alain Resnais aura 90 ans en juin. D'autres cinéastes font toujours le même film dès la trentaine. Lui invente à chaque fois une forme surprenante. Comme dans "Vous n'avez encore rien vu" , ovni présenté hier en compétition à Cannes.

Il n'est pas du genre à s'émouvoir devant les photos jaunies. Mais il s'est convaincu très tôt que les fantômes avaient quelque chose à nous dire. Fantômes de Guernica, fantômes des camps de concentration dans "Nuit et brouillard" (1955), fantômes de la bombe atomique dans "Hiroshima mon amour" (1959). Pourtant, l'oeuvre récente d'Alain Resnais ne se visite plus...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an