Réservé aux abonnés

Avec Poison Heidi, le shock-rock ne tombe pas sur un os

Le groupe chaux-de-fonnier réinvente l'histoire de la célèbre héroïne helvétique de Johanna Spyri. Ce soir à Avenches.
06 août 2015, 10:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6267351.jpg

V isages maquillés, os en bout de bras et vêtements en lambeaux, voici Poison Heidi, un groupe de shock-rock chaux-de-fonnier, qui propose une alternative originale entre musique percutante et show théâtral macabre. Le groupe jouera ce soir au Rock Oz'Arènes. L'occasion, pour les quatre membres qui le composent, de présenter leur album "Something Survives". Rencontre avec Claudio Bagnato, chanteur du groupe.

Revendiquez-vous cette comparaison que l'on fait souvent entre votre groupe et Alice Cooper?

Alice Cooper est notre influence depuis un bon moment. Pour nous, c'est l'artiste qui a amené...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an