Réservé aux abonnés

"Enig Marcheur", le livre qui se lit au pas

Ecrit dans une langue totalement (ré)inventée, entre parler vernaculaire et déclin grammatical, ce récit initatique est désormais disponible en français. Un défi pour traducteur.
06 août 2015, 15:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6540020.jpg

Plus culte, tu meurs!

Depuis sa publication en anglais, en 1980, "Enig Marcheur" a suscité un engouement extraordinaire: sites internet d'analyse, spectacles théâtraux, rassemblement de fans avec discours en "riddleyspeak", la langue inventée par Russell Hoban, auteur de ce livre pas du tout comme les autres et qui vient, enfin, de sortir en français.

Enig Marcheur, du nom de son jeune héros, est un récit post-apocalyptique. En soi, rien de bien nouveau car ce thème est récurrent dans la littérature. Cormack McCarthy l'a même sublimé dernièrement dans "La Route". Mais bien avant lui Russell ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois