Google fête les 193 ans de Clara Schumann dans un doodle

Google livre un nouveau doodle ce jeudi 13 septembre 2012. Le moteur de recherche de la Silicon Valley marque le 193e anniversaire de la naissance de la pianiste Clara Schumann, épouse du compositeur Robert.
06 août 2015, 14:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Dans la livraison de ce jeudi 13 septembre 2012, Google livre un doodle en l'honneur de la pianiste allemande Clara Schumann, née il y a 193 ans.

Dans sa livraison du jour, Google fête dans un doodle dont il a le secret,  le 193e anniversaire de la naissance de Clara Schumann, ce jeudi 13 septembre 2012.

Pianiste et compositrice allemande de renom, la fille du célèbre professeur de piano Friedrich Wieck, est née à Leipzig le 13 novembre 1819 et décédée 76 ans plus tard à Francfort-sur-le Main, le 20 mai 1896.

Lorsque son futur mari, le compositeur Robert Schumann étudie auprès de son paternel, il a 17 ans. Clara Wieck en a huit. Enfant prodige ayant débuté le piano à 5 ans, la fille Wieck donne son premier concert à l'âge de 8 ans, au Gewandhaus de Leipzig où elle est remarquée par Goethe.

Dès 1829, Clara joue ses premières oeuvres, "Quatre Polonaises" alors que son époux créé "Papillons". Elle interprète la partition de Robert Schumann cette même année et fait connaître  les oeuvres de son mari. Cinq ans plus tard, elle compose "Soirées musicales" qui sont très appréciées, notamment par Franz Liszt.

Le doodle du moteur de recherche créé le 27 septembre 1998 dans la Silicon Valley par Larry Page et Segey Brin en Californie, est à nouveau parfaitement stylisé.

On y aperçoit Clara Schumann derrière une volée de touches noires et blanches au milieu d'une nuée d'enfants – elle en a donné huit à Robert Schumann. Leur union a été officialisée à Schönefeld en 1840. C'était pourant  à seize ans déjà que Clara Wieck s'est éprise de l'élève de son père. Robert la demande en mariage deux ans plus tard. Mais Johann Gottlob Friedrich Wieck s'y oppose fermement.

Meilleure interpète des musiques de son époux, elle est elle-même auteur d'une quarantaine d'oeuvres (Voir encadré).

En 1856 Robert Schumann décède après avoir été interné deux ans auparavant. Sa veuve devient l'inspiratrice et la conseillère de Johannes Brahms. Mais elle n'a de cesse de jouer et écouter les pièces de son défunt mari. Elle défend et promeut ses oeuvres lors de tournées en Angleterre, France, Russie... jusqu'en 1891.

Elle s'éteint le 20 mai 1896, en écoutant son petit-fils, Ferdinand, interpréter une musique de Robert.

 

 

 

Der Nussbaum, Op. 25/3

 

 

Soirées musicales, Op. 6 - No.2 Notturno

 

 

 

Cristina Ortiz joue la Romance en La mineur de 1853 de Clara Schumann