Réservé aux abonnés

L'essai historique de Julia Lovell reçoit le Prix Michalski

L'écrivaine britannique s'est vue récompensée pour son oeuvre portant sur la guerre de l'opium.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6589226.jpg

Pour la première fois en trois éditions, le Prix Jan Michalski de littérature a récompensé l'ouvrage d'une femme. L'historienne britannique, écrivaine et traductrice, Julia Lovell, a empoché 50 000 francs pour son livre intitulé "The Opium War - Drugs, Dreams and the Making of China". Après deux romans, c'est donc un essai historique qui se voit primé en cette fin d'année.

"Je trouve ce livre très intéressant, il allie tout ce que l'on veut retrouver: l'humour, la qualité littéraire, le plaisir de la lecture et mettre le doigt sur des faits importants." Fièrement, la présidente du jury, Vera...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois