Réservé aux abonnés

"La conscience du nous s'est profondément déstructurée"

Jérôme Richer met en scène "Nous voulons tout", une fable sur le monde ouvrier, jeudi à l'Usine à gaz.
03 août 2015, 19:47
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5504789

"Vogliamo tutto" ("Nous voulons tout"). Ce slogan des ouvriers italiens, à la fin des années 1960, concluait des revendications de longue haleine dans la péninsule. L'auteur italien Nanni Balestrini en a fait le titre d'un roman, inspiré de sa rencontre avec un ouvrier. Le livre paru en 2004 raconte la vie d'un homme, depuis l'enfance jusqu'à son entrée dans ce qu'on appelle en Italie LA Fiat, véritable institution de l'économie nationale.

Jérôme Richer, de la Compagnie des ombres (Genève), s'est emparé du texte pour l'adapter en monologue, avec le comédien Freddo L'Espagnol. Dans l'actualité...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois