La Suisse est prête à affronter un tireur en cavale

Et si un tireur fugitif sévissait en Suisse?
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une chasse à l'homme a débuté lundi en milieu de matinée à Paris quand un tireur a grièvement blessé un photographe dans le hall du quotidien ?Libération?.

La situation qui terrorise Paris actuellement pourrait aussi survenir en Suisse. S’il est impossible de se protéger d’une telle menace, le pays est prêt à faire face au pire.  Si les frontières nationales peuvent représenter des obstacles dans la coordination des polices européennes, les limites cantonales helvétiques sont d’autant plus rapidement franchies par les criminels.

Chaque canton agit de manière autonome. Mais des collaborations entre polices cantonales existent pour affronter une telle situation. Partage de renseignements, de matériel et mise à disposition d’une unité de tireurs d’élite sont prévues dans ce genre de cas de figure. Mais face à un tireur comme celui de Paris, les agents des polices cantonales se préparent aussi à agir de manière autonome.

Les explications de la police jurassienne, genevoise et valaisanne. A lire dans notre édition du jour.