Le flyboard, dernier sport à la mode décoiffant

Dernier né des sports nautiques, le flyboard commence à embraser les points d'eau. Et la planète people. La Suisse s'y met doucement.
07 août 2015, 11:39
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Mix des sports extrêmes les plus en vogue (jet-ski, ski, snow, plongeons acrobatiques,?), le Flyboard permet de s'envoyer en l'air ou sous l'eau pour des sensations fortes garanties!

Après le Paddle l'été dernier, le flyboard a officiellement fait son entrée dans les disciplines nautiques en vogue cet été. Même les stars s'y mettent. 

L'animateur de TF1 Lagaf', la journaliste Céline Bosquet et le champion du monde de roller Taïg Khris se sont initiés à ce sport cet été en France. Leonardo Dicaprio s'est aussi envoyé en l'air sur ce drôle d'engin depuis Ibiza, il y a quelques jours.

Le concept en gros? Se prendre pour un super héros et défier les lois de la gravité. On commence par chausser de grosses chaussures en plastique monobloc reliées à un jet ski par un long tuyau. Ce dernier fourni l'eau et la pression nécessaire pour se propulser jusqu'à 10 mètres. L'utilisateur peut faire toutes les figures qu'il veut perché sur son engin en se guidant par des mouvements de chevilles, voir même plonger dans les profondeurs pour nager comme un dauphin. Reste à bien atterrir, parce qu'avec des pointes à 25 km/h, un plateau en flyboard peut être douloureux.

En Suisse, le flyboard n'étant pas homologué, la pratique du sport n'est pas accessible pour le moment. Des démonstrations ont commencé cet été. Après Estavayer en juin, Genève a proposé des animations de flyboard lors des Fêtes de la Rade.

Tous nos pays voisins le proposent déjà, c'est donc une question de temps avant de pouvoir nous envoler au-dessus de nos lacs.