Réservé aux abonnés

Le folklore au bout des doigts

Vreni Hiltebrand a construit deux orgues de Barbarie et un cor des Alpes.
07 août 2015, 14:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8578006.jpg

jlaurent@lacote.ch

"Quand j'étais enfant, je croisais souvent, en allant à l'école, un joueur d'orgue de Barbarie accompagné de son singe. J'adorais l'écouter et voir l'animal. Quand il ne jouait pas, j'entrapercevais le singe derrière la fenêtre de l'appartement du tourneur" , raconte Vreni Hiltebrand qui habitait Höngg, près de Zurich. Une expérience marquante à l'origine de sa "fascination" pour cet instrument de musique.

Arrivée à l'âge adulte, la Longeroise ne se contente pas de tourner la manivelle des orgues - un parmi ses instruments de prédilection, Vreni Hiltebrand étant également ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois