Réservé aux abonnés

Le futur passé à la lorgnette de Michel Serres

par Daniel Bujard
06 août 2015, 09:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6019912

"Petite poucettes",

de Michel Serres,

Ed. Manifestes Le pommier, 82 pages.

Question: pourquoi est-ce Michel Serres qui à plus de huitante ans doit nous éclairer quant au destin du monde? Réponse: peut-être parce que ce philosophe, contemporain de Michel Foucault, possède ce quelque chose que d'autres n'ont pas: l'expérience.

Ce grand admirateur de Tintin qu'est Michel Serres nous ouvre donc les perspectives de notre avenir. Un terrain à conquérir qui luit dans la nuit algorithmique de notre futur. Jamais, dans toute l'histoire de l'humanité l'homme n'a pris virage aussi drastique: " En 19...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an